Ubatuba: un petit coin tranquille

Après un bus qui tombe en panne au milieu de nulle part et plus de 6 heures de retard sur un trajet qui dure normalement 5 heures, nous sommes arrivés à Ubatuba qui se trouve à 320km au sud de Rio. Nous n’avons croisé aucun étranger là-bas. C’est une petite ville (lieu de vacances pour les gens de Sao Paulo) assez calme qui est connue pour ses très nombreuses plages.

Nous logions près de celle d’Itamambuca dans une maison d’hôte au milieu de la forêt (vive les moustiques et l’humidité 😅) et pour arriver à la plage nous devions passer par un bras de mer.
Une fois cette partie traversée on arrive face à une immense plage, pleine de surfeurs, de petits lagons et de stands de kayaks et de padel.

Bateau qui traverse le bras de mer, les personnes avec poussettes, vélos l’utilisaient ©Tom Duhamel

©Tom Duhamel

©Tom Duhamel

©Tom Duhamel

Pour ce qui est du centre ville d’Ubatuba il n’y a pas grand chose à faire, c’est assez petit. La promenade maritime et l’île des pêcheurs sont les deux endroits les plus sympas.

©Alexandra Delaunoy

© Alexandra Delaunoy

Le deuxième jour, nous sommes partis à Ilha Anchieta sur un petit bateau ⛵ (je vous raconte pas l’horreur du bateau qui bouge dans tous les sens et les gens avec le mal de mer à bord…). Une fois sur place, on se dit que l’heure de bateau en valait la peine et on profite des randonnées, des plages et de la vue.

©Tom Duhamel

Vue de l’île depuis le Mirador ©Tom Duhamel

©Alexandra Delaunoy

Photo prise à bord du bateau ©Tom Duhamel

Pour notre dernier jour on a décidé de marcher de l’auberge à la Cascade de Primirim (8km environ). Là-bas on a rencontré Divani et Alexandre, deux Brésiliens qui logeaient au même endroit que nous. Après une petite baignade, ils nous ont ramenés en voiture et Alexandre a offert à Tom un souvenir du club de foot brésilien Corinthians.

©Alexandra Delaunoy

©Alexandra Delaunoy

Une semaine à Rio de Janeiro

C’est sans hésitation que nous avons décidé de faire de Rio notre 1er stop en Amérique du Sud. En effet nous ne pouvions pas passer par le Brésil sans nous arrêter chez les Cariocas.

©Alexandra Delaunoy

Début du printemps, il y fait déjà 35°, une chaleur assez humide à laquelle nous avons eu un peu de mal à nous habituer (avons toujours d’ailleurs… 😆).

Comme tout bon touriste nous avons été visité la plupart des attractions touristiques de la ville. En commençant par le Corcovado ou Cristo Redentor en Portugais (Corcovado est le nom de la montagne sur laquelle le monument se trouve). On nous avait conseillé d’y aller assez tôt pour augmenter nos chances d’avoir un ciel le plus clair possible. Malgré notre arrivée à 9h30 du matin, il y avait déjà un peu de brouillard. Même avec un léger brouillard et rempli de touristes, ça reste un endroit très impressionnant que ce soit pour la vue sur la ville où bien la statue elle-même qui nous fait sentir tout petit.

©Tom Duhamel

© Alexandra Delaunoy

 Autre symbole de la ville, le fameux Escalier Selarón ou Escadaria Selarón en Portugais, dans le quartier de Lapa. Par contre c’est quasiment impossible de parvenir à faire une photo sans personne dessus…

©Alexandra Delaunoy

El Pão de Açúcar (Pain de Sucre en Français) fait également partie des endroits incontournables de la ville. Pour y aller, nous avons pris 2 téléphériques, le 1er nous a amené sur une première montagne surplombant la ville et le 2eme au dessus de la montagne du Pain de Sucre qui nous a donné une superbe vue.

©Tom Duhamel

Et on a vu des petits singes !!

©Tom Duhamel

On a aussi visité le Jardin Botanique, endroit très joli mais très humide. Il y fait très calme et reposant ce qui change de la folie de Rio.

©Alexandra Delaunoy

© Alexandra Delaunoy

Mis à part les visites, nous avons pas mal profité des plages: Copacabana bien sûr, Ipanema (plein de surfeurs) et Leme (plus ‘calme’ que les autres).

© Alexandra Delaunoy

Nous sommes également sortis le lundi soir à Pedra do Sal, ancien marché aux esclaves, où les Brésiliens jouent et dansent la samba dans les rues.

©Tom Duhamel

La Pousada et Babilônia

Pousada est le nom Portugais pour Maison d’hôte. La nôtre, Estrelas do Babilônia, se trouvait dans une favela ‘pacifiée’ appelée Babilônia où les habitants vivent en communauté et sont socialement engagés. Nos hôtes Pol et Bibiana (un couple belgo-colombien) sont très impliqués dans la vie de la communauté et nous ont beaucoup appris sur la vie dans une favela où morro, sur la manière de vivre de ses habitants et sur son histoire et celle des autres favelas également.

Nous n’avons eu aucun souci là-bas, c’est même peut-être un des endroits à Rio où je me suis sentie le plus en sécurité.

La pousada fait aussi restaurant ! ©Alexandra Delaunoy

La pousada ©Tom Duhamel

La pousada ©Tom Duhamel

©Tom Duhamel

©Tom Duhamel

© Tom Duhamel